Vous êtes ici

-A +A

Une villa mythique

Auteur : Goetz, Adrien
Editeur : Grasset
Publié : 2017
Type de document : Texte
Cote : r goe vil
Résumé : La Villa Kérylos, c'est une célèbre maison de la Côte d'Azur, construite au début du XXe siècle par Théodore Reinach, le frère de Joseph et Salomon. J.S.T. Je Sais Tout. Ces trois inséparables frères, aussi moustachus que savants, ont fait e cette maison tout entière décorée en style grec, la caverne aux trésors de l'érudition française. Elle a permis à Achille de sortir de son milieu. Il découvre ainsi un monde de rêve et de poésie. Achille mais quel Achille ? Le fils de la cuisinière des voisins, les Eiffel ! A force d'études, il est devenu presque aussi savant que les trois autres....

 

Goetz, Adrien, La Villa Kérylos, Grasset

"A Kérylos,on se réveille dans des chambres où le soleil entre, le blanc pur joue avec l'ocre des pierres, la mer est découpée en grands rectangles. Cela sente le sel, les draps frais et amidonnés, l'huile d'olive et la résine".

Ceux qui connaissent la célèbre villa néo-grecque de la Côte d'Azur auront le grand bonheur d'accoster de nouveau à ses charmes par la lecture. Ceux qui l'ignorent se laisseront surprendre par ce lieu paradisiaque. Tous découvriront le cénacle intellectuel de celui qui a rêvé cette demeure, Théodore Reinach et l'a fait réaliser par Emmanuel Pontremoli, architecte. On fait connaissance, dans ce riche et beau roman, avec la géniale famille Reinach et son cercle d'amis, vivant au début du 20e siècle de culture et d'esthétique. Quel bonheur de baigner le temps d'un roman dans le monde -  un peu exotique de nos jours - de l'érudition et de la connaissance pour la connaissance.

La richesse à l'origine d'un tel projet sert la recherche et la beauté. La science des textes anciens et la mythologie y sont chez elles. Le grec y règne en maître et le jeune narrateur, vivant à Kérylos dans les années 1950, va en acquérir petit à petit la maîtrise, passeport pour toute sa vie.

Quelques maisons voisines font une apparition dans le roman, celle de Gustave Eiffel, celle de Béatrice de Rothschild, essentiellement pour montrer combien Kérylos est différente, originale et peu clinquante.

Ce livre, en outre, nous fait prendre conscience de l'importance lumineuse de certaines oeuvres d'art créées par des hommes et des femmes de talent et de l'obscurité mortifère de l'antisémitisme qui a engloutis. C.G.