Vous êtes ici

-A +A

Un peu d'histoire

C'est en 1858 que le Conseil municipal de Mortagne adopte le principe de la création d'une bibliothèque publique communale. A cette occasion, mention est faite dans les délibérations de volumes en double donnés par le sous-préfet et de quelques autres provenant de maisons religieuses supprimées en 1789. La collection de l'époque compte 300 volumes. Une somme de 500 francs est allouée en vue de doubler ce fonds de départ. Des dons de notables suivront. On installe alors la bibliothèque au premier étage de l'hôtel de ville. En 1862, M. Pitard, secrétaire de mairie, est désigné pour la tenir ouverte et la surveiller trois ou quatre heures les dimanches et jours de fête.

Plus d'un siècle plus tard, en 1965, l'attention est de nouveau attirée sur la bibliothèque endormie, par l'arrivée à Mortagne du legs de René Gobillot - ancien conservateur du Musée de Chartres. La Maison des Comtes du Perche récemment acquise recevra ce legs. En 1969, un inventaire est commencé. Parmi l'intéressant fonds ancien on peut signaler un ensemble de livres scientifiques et religieux, l'Encyclopédie de Diderot et d'Alembert - malheureusement incomplète. Pour le fonds local :  une Histoire du Perche de Bry de La Clergerie de 1620, une Bible de 1534, des livres de Coutume (du Perche et de Normandie), des Journaux locaux : Le Bonhomme Percheron, le Mortagnais, des dessins, des cartes postales...
En 1978, la Ville du Vésinet fait don à la Ville de Mortagne d'un ensemble précieux de mobilier, livres, revujes, documents ayant appartenu au philosophe Alain - né à Mortagne en 1868 et mort au Vésinet en 1951. C'est la Maison des Comtes du Perche qui va abriter ce don, riche point de départ du fonds Alain considérablement enrichi depuis par des achats et des dons. Les Amis du Musée Alain et de Mortagne participent régulièrement à cet enrichissement et animent le Musée Alain. En quoi consiste ce fonds ? Le fonds Alain rassemble des Propos autographes, des éditions rares et dédicacées,  des photos, des peintures, des copies corrigées par Alain, des portraits, des bustes, des disques, des livres, des thèses, des traductions des oeuvres d'Alain .... Cet ensemble unique permet aux chercheurs ou aux amateurs de saisir dans son époque le professeur, le philosophe et l'écrivain dans la pluralité de sa production et de ses actions.

A partir de 1979, la bibliothèque dans la Maison des Comtes du Perche ouvre le samedi et pendant les vacances d'été. Puis à partir de 1982, elle ouvre au public du mardi au samedi.

En 1985, la Ville de Mortagne est bénéficiaire du legs de Maître Edouard Leboucher, fondateur de l'Association Perche-Canada, bibliophile passionné d'histoire locale et canadienne. Ce sont 1600 volumes, périodiques, brochures, cartes postales sur le Perche et le Canada qui viennent enrichir les collections. Le Perche est lié à l'histoire du peuplement de la Nouvelle France par le nombre de ses habitants qui firent souche outre-Atlantique au XVIIe siècle. Le fonds Perche-Canada au centre duquel on peut placer l'Histoire véritable des moeurs et productions du pays de la Nouvelle-France vulgairement dite le Canada par Pierre Boucher natif de Mortagne, réunit livres et périodiques sur le milieu naturel, la vie des émigrés, les moeurs des Indiens, le peuplement, la christianisation du pays, la généalogie...

La Halle aux grains, dont les travaux débutèrent en 1822, fut inaugurée le 1er septembre 1825. Le rez-de-chaussée était destiné à l'exposition et à la vente des céréales et grains de toutes espèces. On pouvait lire autrefois sur les piliers de pierre blanche : blé, orge, méteil, avoine, pommes de terre... Le premier étage était réservé aux toiles, pour une partie et faisait fonction de salle de spectacle pour l'autre partie. On peut encore lire THEATRE inscrit dans la pierre sur le pignon côté Mairie. La Halle aux grains fut plus tard dans le temps salle d'attente, autogare, petit syndicat d'initiative. Des travaux ont lieu en 1985. Une grande salle d'exposition est aménagée au rez de chaussée ainsi qu'un Office de tourisme. A l'étage ce sont des salles de réunion.

En 2009, le Conseil municipal décide d'implanter la future médiathèque dans la Halle au Grains, en plein centre ville. Le Cabinet Dadu est retenu pour une étude. La Halle aux grains abrite déjà un cinéma classé "Art et Essai". Grace à cette proximité, le nouvel équipement sera dédié, au livre, à l'image, au son et aux nouvelles technologies. C'est le Cabinet Architriad qui sera l'architecte du projet. Ce nouvel équipement de 800 m2 sera consacré à la lecture publique et se présentera comme un lieu d'échange grâce à des aménagements conviviaux. Le choix a été fait de ne pas cloisonner l'espace pour faciliter le passage d'un secteur à un autre et favoriser la découverte de l'ensemble de la médiathèque. Les espaces de consultation sont également des lieux de présentation des collections en libre accès.

Le lundi 22 octobre 2013 la Médiathèque a été inaugurée en présence de nombreuses personnalités et c'est le samedi 16 novembre qu'elle fut officiellement ouverte au public. La documentation et les équipements sont répartis sur deux niveaux.La médiathèque se présente au rez-de-chaussée comme une grande place ouverte sur deux galeries permettant des découvertes plurielles selon les âges et les centres d'intérêt. L'offre documentaire imprimée est complétée par de l'audiovisuel et des ressources numériques. A l'étage, les arcades rythment les espaces et les collections comme les arches d'un grand pont. Un portail internet donne à la médiathèque une dimension extra-muros et permet aux usagers de consulter les collections depuis leur ordinateur ou leur téléphone. Dans notre Halle, nouvellement restaurée, la Toile succède ainsi aux Toiles de Mortagne ...