Vous êtes ici

Absolument poignant

Auteur : McCarey, Leo
Editeur : Aventi Distribution
Publié : 1937
Type de document : Vidéo et document projeté
Cote : ved-us pla
Résumé : Lucy et Barkley Cooper réunissent leurs enfants pour leur annoncer qu'ils vont être expulsés de leur maison s'ils ne paient pas une importante somme. Chacun des enfants a d'excellentes raisons pour ne pas payer et il est finalement décidé que Lucy et Barkley seront séparés pour aller s'installer chacun chez un enfant...

Make way for tomorrow est sorti en France sous le titre Au crépuscule de la vie, avant d'être rebaptisé Place aux jeunes, dans les années, 60 sans doute pour lui donner plus de chance de succès. L'échec commercial du film notamment aux Etats-Unis à sa sortie en 1937 montre combien il est difficile d'intéresser le public au thème du traitement des personnes âgées au sein des familles. Et pourtant des œuvres comme Le Roi Lear, de Shakespeare, en littérature, ou Voyage à Tokyo, d'Ozu, au cinéma, l'ont abordé magnifiquement. Place aux jeunes, réalisé par le grand Leo McCarey, peut être considéré à l'instar des titres cités comme le chef d'œuvre de son auteur.

La mise en scène et la direction d'acteurs sont d'une extrême sensibilité. Leo McCarey, connu pour ses comédies avec de grands acteurs burlesques comme Laurel & Hardy, les Marx Brothers ou Cary Grant, sait l'importance de laisser la caméra à distance et de favoriser les plans longs. C'est en donnant ainsi une marge de manœuvre aux comédiens qu'il provoque l'émotion pure, sans artifice. Le film ne s'enfonce jamais ni dans le pathos, ni dans le tragique, et on se retrouve même à rire franchement face à certaines situations cocasses. McCarey s'attache surtout au sentiment de gène qui ne quitte pas aussi bien les parents que les enfants tout le long du film. "Ma" et "Pa" Cooper, placés chacun de leur côté chez un de leurs enfants, se sentent comme des pièces rapportées qui dérangent. Les enfants sont au mieux déchirés entre leur souhait de vouloir aider et le sentiment d'être envahi par cette présence impromptue. Une des plus belles séquences du film est celle dans la seconde partie où "Ma" et "Pa" se retrouvent réunis une dernière fois, qu'ils prennent une belle voiture, qu'il dinent dans un beau restaurant, celui de leur lune de miel, et qu'ils sont pris en considération par quelques personnes extérieures à la famille. Mais cette bulle de bonheur que l'on voudrait voir se prolonger, après les cinquante ans de vie commune du couple, ne peut être qu'éphémère. Orson Welles disait à propos de ce film bouleversant qu'il aurait fait pleurer une pierre.

Place aux jeunes parle aussi de la période difficile qui a suivi la crise de 1929 aux Etats-Unis et de la nécessité pour les gens de se serrer la ceinture. Il est intéressant de faire le rapprochement avec la crise que nous vivons ces dernières années et de considérer que la question du traitement des personnes âgées reste un sujet sensible. Mais c'est essentiellement par sa finesse et sa sobriété que ce film considéré par McCarey comme son "enfant chéri" n'a pas pris une ride.

À noter que le dvd mis à disposition propose exclusivement une version originale sous-titrée en français.

G.D. octobre 2016