Vous êtes ici

La beauté ne fait pas de différence

Auteur : Deghelt, Frédérique
Editeur : Stock
Publié : 2018
Type de document : Texte
Cote : 362.4 deg etr
Résumé : Pendant trois ans, Frédérique Deghelt, écrivain, et Astrid di Crollalanza, photographe, ont donné image et parole à ceux qui ne sont généralement pas représentables, pas audibles, et que nous appelons « handicapés », sans jamais donner à ce mot une autre définition que celle d'un manque.°tre beau, ce sont dix-huit portraits croqués par Frédérique Deghelt, qui est mère d'un enfant différent. Elle a rencontré des gens de tous âges, tous milieux, toutes professions, qui ont pour point commun de ne pas être dans la « norme ». Elle partage avec nous une réflexion engagée sur l'image de soi et la place de l'Autre dans notre société. Quel miroir nous tendent ces corps brisés ou infirmes, qui sont aussi des corps réparés, transcendés ? Quels sont leurs pouvoirs, physiques et symboliques ? Qu'ont-ils à nous apprendre ?°tre beau, ce sont dix-huit séances de pose où chaque personne photographiée a choisi son univers, son décor, pour se présenter comme elle le souhaitait. Un corps-à-corps avec notre condition humaine... Parce qu'être beau, c'est être soi.

Tout est parti d'une conversation entre Frédérique Deghelt et son fils Jim.

"- C'est quoi être normal ? (demande Frédérique)

- C'est être beau et pas baver.

Je bondis en serrant le volant.

- Mais tu es beau!

- Non, je suis moche et je bave."

En choisissant la beauté comme porte d'entrée sur le sujet du handicap, Frédérique Deghelt et Astrid Di Crollalanza ont accompli un travail formidable. Ce livre, instructif et émouvant, aborde cette question de la différence que l'on prétend vouloir gommer aujourd'hui, mais notre société très exigeante (sur l'apparence, la réussite professionnelle...) détourne souvent les yeux de ceux que la vie a cabossés. Finalement, n'en sommes-nous pas amenés à nous poser la question : qui est différent de l'autre ? Ils sont dix-huit, adultes ou enfants, et pour une fois, ont la première place. Mais comment parler d'eux sans user de phrases maladroites ou d'un vocabulaire inaproprié ?

Je vous laisse découvrir ces portraits, photographiés et racontés, et peut-être conclure comme moi : Ce livre est beau!

NLB