Vous êtes ici

Le bus qu'il ne fallait pas prendre

Auteur : Godfard, Dominique
Editeur : Chèvre-feuille étoilée
Publié : 2014
Type de document : Texte
Cote : r god bus
Résumé : Léa, jeune immigrée juive de Bessarabie, arrive à Paris avec sa mère et ses deux soeurs en 1929. Le 16 juillet 1942, elle assiste à la rafle de sa mère et de sa soeur aînée. Toute sa vie, elle s'est demandée pourquoi elle et sa cadette ont été épargnées. Dans ce livre, Dominique Marie Godfard tente de répondre à cette question tandis qu'elle recueille les souvenirs de Léa, âgée aujourd'hui de 92 ans. Une amitié va naître entre les deux femmes mais l'auteure saura-t-elle éclairer toutes les zones d'ombre de ce drame ?

Léa, une vieille dame rencontrée par hasard par Dominique-Marie Godfard, confie à cette dernière son histoire et le destin tragique de sa mère et de sa soeur. Ce précieux témoignage, qui porte en lui autant de romanesque que de tragédie, devient matière pour un beau roman. De construction originale et de style maîtrisé, ce roman nous confronte avec l'itinéraire d'une famille juive dans les années 30. Quatre femmes : Paula, la mère et ses filles Renée, Léa et Betty arrivent à Paris en 1929. Elles viennent de Bessarabie, un  pays dont le nom pourrait faire rêver s'il n'était le jouet des grandes puissances. Le destin de nos héroïnes tiendra précisément à la présence ou à l'absence du bon tampon sur leur carte d'identité. La vie à cette époque pour des milliers de gens ne tient qu'à un fil... Ce roman évoquera peut-être, chez certains lecteurs, le souvenir d'avoir, enfant, croisé dans un immeuble ou sur une place ces familles que la police française poussait dans ces bus maudits pour un voyage bien souvent sans retour.

Dominique-Marie Godfard vit à Mortagne. Elle anime un blog sur internet "La Machine à écrire". Vous pouvez l'y retrouver et déguster les textes de saison ou d'humeur dont elle enrichit son site régulièrement. Vous y découvrirez un beau texte sur la médiathèque de Mortagne.
C.G.