Vous êtes ici

La Guerre 39-45 du côté de l'Allemagne

Auteur : McCoy, Sarah
Editeur : Les Escales
Publié : 2014
Type de document : Texte
Cote : r mcc ung
Résumé : Histoire d'une boulangerie allemande sur fond de nazisme. Elsie Schmidt y passa son enfance. Après la guerre, Elsie vit aux Etats-Unis. Pourquoi a-t-elle quitté l'Allemagne après la guerre ? En 2007, Reba Adams, une journaliste au "Sun City" souhaite, pour Noël, faire un article pour Noël sur la boulangerie allemande d'Elsie Meriwether à El Paso...

 "Un bijou de roman selon Tatiana de Rosnay", c'est écrit en lettre blanche sur fond rouge ! On n'aime pas trop subir la posologie du bandeau de couverture ! Voyons tout de même cela de plus près !

Un goût de cannelle et d'espoir, saisit en quelques mots ce qui va se jouer dans la boulangerie de la famille Schmidt. Ce premier roman traduit en français de Sarah McCoy tient bien la promesse du bandeau de couverture ! C'est un très beau livre où l'on retrouve le contexte de la Seconde Guerre mondiale. Mais du côté allemand. Il se déroule entre 1944 et 2008, alternativement dans la petite ville de Garmisch et à El Paso au Texas. Elsie Schmidt, fille de boulangers en est l'héroïne principale. Cette jeune fille courageuse, au sein d'une famille attachante, va être amenée à découvrir par sa propre expérience l'escroquerie et le tragique que représente le discours ambiant nazi. Elle va en connaître les aspects les plus sombres. Il va lui falloir, dans sa vie réglée de fille bien élevée et appliquée, faire des choix difficiles de résistance et de renoncement. Puis d'un chapitre à l'autre, on retrouve Elsie en 2007 au Texas, grâce à une journaliste et un article, a priori banal, sur les pâtisseries de Noël allemandes. Une nouvelle et belle amitié se noue alors dans l'éternel retour des thèmes de l'exclusion, de l'exil, des sans papiers, dommages contemporains qui font écho, mutatis mutandis, à la jeunesse d'Elsie.

Un roman passionnant que l'on ne pose pas avant de l'avoir terminé. Merci à la traductrice Anath Riveline.
C.G.