Vous êtes ici

Kergat, Saigon, Dora...

Auteur : Coatalem, Jean-Luc
Editeur : Stock
Publié : 2019
Type de document : Texte
Cote : r coa par
Résumé : Longtemps, je ne sus quasiment rien de Paol hormis ces quelques bribes arrachées.« Sous le régime de Vichy, une lettre de dénonciation aura suffi. Début septembre 1943, Paol, un ex-officier colonial, est arrêté par la Gestapo dans un village du Finistère. Motif : “inconnu”. Il sera conduit à la prison de Brest, incarcéré avec les “terroristes”, interrogé. Puis ce sera l'engrenage des camps nazis, en France et en Allemagne. Rien ne pourra l'en faire revenir. Un silence pèsera longtemps sur la famille. Dans ce pays de vents et de landes, on ne parle pas du malheur. Des années après, j'irai, moi, à la recherche de cet homme qui fut mon grand-père. Comme à sa rencontre. Et ce que je ne trouverai pas, de la bouche des derniers témoins ou dans les registres des archives, je l'inventerai. Pour qu'il revive. »  J.-L.C.Le grand livre que Jean-Luc Coatalem portait en lui.

Il revit magnifiquement, ce grand-père, sous la plume de Jean-Luc Coatalem. Celui-ci, qui "ne sait rien faire d'autre de plus vrai qu'écrire", va mener l'enquête, intercalant les épisodes de la vie de Paol et la progression de ses découvertes : elles vont lui permettre de retrouver cette histoire tue et enfouie et nous l'offrir dans un récit intime et familial.

De sa Bretagne aux tranchées de la première guerre, d'où il reviendra lieutenant, puis de l'Indochine -il y est envoyé en tant qu'officier de réserve de 1927 à 1930- aux camps nazis, ce grand-père a traversé bien des contrées et Jean-Luc Coatalem nous emmène en voyage comme il sait si bien le faire, un voyage enrichi de descriptions magnifiques ou épouvantables au gré des événements : un voyage dans l'Histoire éprouvante de ce XXe siècle.

Nous cheminons au fil des pages. Dès le début du livre, nous connaissons la fin inéluctable de la vie de Paol. Mais comme son petit-fils, nous avons besoin de savoir comment les choses se sont passées; et même si cela ne change rien à ce destin fracassé, nous ressortons malheureusement plus instruits sur la bassesse des hommes et leur cruauté.

NLB