Vous êtes ici

Lauren Bacall : Le Grand Sommeil

Auteur : Hawks, Howard
Editeur : Cine Solutions
Publié : 1946
Type de document : Vidéo et document projeté
Cote : vtp gra
Résumé : Pour le détective privé Philip Marlowe, l'enquête s'annonce difficile. Dans une affaire de chantage et de meurtres sont impliqués un général richissime et impotent, ses deux filles, l'une mystérieuse et inquiétante, l'autre nymphomane et droguée, un éditeur de livres rares, un majordome trop stylé, un tenancier de cercle de jeu aux manières expéditives. Dans ce milieu où s'agitent vamps, flics et tueurs à gages, Marlowe parviendra-t-il à déjouer le complot qui se noue ?

Le premier film que l'on cite lorsque l'on parle de Lauren Bacall -décédée ce 12 août 2014 à l'âge de 89 ans- est certainement Le Grand Sommeil. L'intrigue est impossible à suivre, et Howard Hawks le réalisateur prétendait lui-même ne pas la comprendre, se fiant à Raymond Chandler, l'auteur du roman, ou à ses formidables scénaristes-adaptateurs, dont l'écrivain William Faulkner. En fait, cette obscurité narrative, en phase avec la nuit implacable et la chaleur moite qui se prolongent toute la durée du film, ne fait que renforcer la tension érotique présente dans de multiples scènes, et en particulier entre Humphrey Bogart et Lauren Bacall. A l'époque, le premier quittait sa femme pour la seconde, et cette situation contribue certainement à cette sensualité qui transparait à l'écran. Devant contourner la censure, le réalisateur et son équipe d'auteurs multiplient les allusions à la fois subtiles et sans équivoque dans les dialogues, et la caméra suit les corps qui se frôlent, se cherchent. Nous sommes loin de tout romantisme, et tous les codes du film noir sont bien présents, avec gangsters, chantages, luttes de pouvoir et meurtres. Mais au delà de cette réalité sombre et inquiétante, le spectateur se retrouve comme dans un songe, et le titre trouve alors son sens. Un film que l'on peut revoir maintes et maintes fois sans perdre le plaisir.

G.D.

A découvrir également le film précédent d'Howard Hawks - disponible en dvd - réunissant déjà Humprey Bogart et Lauren Bacall,  Le Port de l'angoisse (1944).

Lire l'article d'ARTE TV : Lauren Bacall, révérence d'une femme fatale