Vous êtes ici

Mad Max Fury Road, 6 oscars

Auteur : Miller, George
Editeur : Esc Conseils & Distribution
Publié : 2015
Type de document : Vidéo et document projeté
Cote : vea mad
Résumé : Hanté par un lourd passé, Mad Max estime que le meilleur moyen de survivre est de rester seul. Cependant, il se retrouve embarqué par une bande qui parcourt la Désolation à bord d'un véhicule militaire piloté par l'Imperator Furiosa. Ils fuient la Citadelle où sévit le terrible Immortan Joe qui s'est fait voler un objet irremplaçable. Enragé, ce Seigneur de guerre envoie ses hommes pour traquer les rebelles impitoyablement...

Avec Mad Max Fury Road, George Miller a effectué en 2015 un retour fulgurant au cinéma. Signes de ce succès : le film a récolté dix nominations aux oscars (dont meilleur film et meilleur réalisateur) puis au final six récompenses (montage, décors, costumes, maquillages, son, mixage son), et le cinéaste australien a été choisi comme Président du prochain Festival de Cannes.

Il faut dire que Mad Max Fury Road est littéralement à couper le souffle! George Miller fait à 70 ans la démonstration de son génie en réussissant à transcender sa trilogie* bouclée il y a 30 ans, mais aussi les nombreux films que celle-ci a inspirés depuis, et notamment les blockbusters de super-héros qui foisonnent. Pour ce faire, il "revisite" l'univers d'origine et son personnage avec une nouvelle histoire et de nouveaux acteurs. Tom Hardy et Charlize Théron sont parfaits dans leurs rôles, incarnant des personnages ravagés en lutte dans un univers apocalyptique. Hugh Keays-Byrne interprète à nouveau le rôle du "méchant", comme il l'avait fait pour le premier opus en 1979 !

La Chevauchée fantastique (John Ford)

Tourné de façon classique, en utilisant avec parcimonie les effets numériques, le film, mené sur un rythme trépidant, fourmille d’inventions, et déploie une énergie sauvage de tous les instants. S'il consiste essentiellement en une longue poursuite dans le désert, héritière de celle de Mad Max 2*, elle-même inspirée par des westerns comme La Chevauchée fantastique*, le chef d’œuvre fondateur de John Ford, une de ses particularités consiste en sa nette orientation féministe.

S'il est vrai que cette tendance est manifeste dans le cinéma d’action hollywoodien contemporain, George Miller accentue finement le trait en multipliant les personnages féminins et en détournant les clichés. Ainsi, ce sont l’impératrice Furiosa et les cinq épouses de l'effrayant Immortan Joe qui sont au centre du film. Des femmes en fuite et qui se rebellent face à la folie enragée des hommes. Max, quasi mutique, et hanté par les images de sa petite fille morte, est tel un cow-boy solitaire, perdu dans cet univers de science-fiction, qui retrouve un peu de sens en s'investissant au profit du matriarcat porté par Furiosa. Dans le genre film dystopique, on est proche de Snowpiercer* de Bong Joon-ho, sorti en 2013. Toujours est-il que Mad Max Fury Road se révèle particulièrement époustouflant. Il est de toute évidence pour moi l’un des tous meilleurs films sortis au cinéma en 2015. 

Guy Desbouillons – Mars 2016

* films disponibles au prêt à la médiathèque

 

 

 

.