Vous êtes ici

On n'échappe pas à son crime

Auteur : Lemaitre, Pierre
Editeur : Albin Michel
Publié : 2016
Type de document : Texte
Cote : r lem tro
Résumé : A la fin de décembre 1999, une surprenante série d'événements tragiques s'abattit sur Beauval, au premier rang desquels, bien sûr, la disparition du petit Rémi Desmedt. Dans cette région couverte de forêts, soumise à des rythmes lents, la disparition soudaine de cet enfant provoqua la stupeur et fut même considérée, par bien des habitants, comme le signe annonciateur des catastrophes à venir. Pour Antoine, qui fut au centre de ce drame, tout commença par la mort du chien...

Et voilà, la machine est enclanchée. La mort d'un chien, la disparition d'un petit garçon, puis la grande tempête de 1999 qui traversa la France et fit des dégâts considérables dans les régions boisées comme celle où se déroule l'action du dernier roman de Pierre Lemaitre : tout cela va nous entraîner dans un drame provincial et tracer le destin d'Antoine dont la vie bascule après un "accident" survenu l'année de ses 12 ans. Les événements s'enchaînent, inexorablement, la situation s'enfonce petit à petit, la vie d'Antoine devient un enfer. 

Ce roman plein d'angoisse et de suspense, véritable thriller psychologique, s'articule malheureusement autour du corps d'un enfant mort. Autour de ce corps également se nouent les relations sociales et se révèlent les mentalités d'un village : la jalousie entre voisins, les non-dits, une ambiance pesante...

Après le succès mémorable d'"Au-revoir là-haut", le Goncourt si mérité de 2013, on attendait avec impatience et curiosité le nouveau roman de Pierre Lemaitre : il est très différent du précédent (époque, milieu social...) mais l'auteur déroule magistralement son histoire  aux rebondissements étudiés, ce qui explique qu'on ne lâche pas sa lecture!

Le drame vécu par ce jeune garçon, devenu un jeune adulte à la fin du livre, ne m'a pas particulièrement touchée; ou plutôt, je n'ai pas ressenti de véritable empathie pour Antoine. J'ai été plus impressionnée par la construction du roman, l'analyse psychologique de ce personnage qui, encore enfant, se trouve confronté à un drame d'adulte et surtout l'admirable dénouement de l'histoire. Je regrette un peu que la vie en province y paraisse si étriquée, que les portraits de ces villageois soient si peu attachants mais quoi ? peut-être Pierre Lamaitre sait-il mieux que moi déceler les rancoeurs et les envies ? En tout cas, il sait magnifiquement nous démontrer qu'un destin, en quelques secondes, peut changer de direction et qu'à tout âge de la vie, on reste confronté à la conséquence de nos actes.

NLB