Vous êtes ici

Un roman iodé

Auteur : Postel, Alexandre
Editeur : Gallimard
Publié : 2019
Type de document : Texte
Cote : r pos una
Résumé : 1875 : à cinquante-trois ans, Gustave Flaubert se considère comme un homme fini. Menacé de ruine financière, accablé de chagrins, incapable d'écrire, il voudrait être mort. Il décide de passer l'automne à Concarneau, où un savant de ses amis dirige la station de biologie marine. Là, pendant deux mois, Flaubert prend des bains de mer, se promène sur la côte, s'empiffre de homards, observe les pêcheurs, regarde son ami disséquer mollusques et poissons. Un jour, dans sa petite chambre d'hôtel, il commence à écrire un conte médiéval d'une grande férocité - pour voir, dit-il, s'il est encore capable de faire une phrase... A partir de ces éléments avérés, j'ai imaginé le roman de son oisiveté, le rêve de sa rêverie, la légende de sa guérison.

J'aime Flaubert. Il était donc naturel que, en voyant sur la table du libraire ce petit roman au titre séducteur, je m'empresse de le lire.

Quel bonheur de suivre Flaubert au cours de ces semaines en Bretagne et d'assister à son retour aux petits bonheurs de la vie ! Lui que l'on découvre découragé et apathique dans les premières pages, le voilà qui retrouve son appétit et le chemin de la création littéraire.

Et nous accompagnons facilement l'écrivain dans cette escapade iodée grâce à la peinture très vivante qu'Alexandre Postel fait des lieux (la mer, la pension de famille où réside Flaubert), des personnages et de leurs faits et gestes. C'est presque cinématographique : en quelques mots ou quelques lignes, on voit comme si on y était la moustache tombante de Flaubert au ras des vagues quand il se baigne, sa bouche gourmande quand il engloutit des menus pantagrueliques, son oeil attentif quand il observe une raie qui tressaille sous le scalpel de son ami Pouchet. Et puis le voilà qui se remet à écrire, on suit avec intérêt le cheminement de son travail et de sa pensée; l'ébauche du plan, les premières lignes de cette nouvelle oeuvre qui lui permettent de constater qu'il est encore capable de faire une phrase et le regaillardissent.

"Un automne avec Flaubert" est un roman vif et alerte, grâce à l'emploi judicieux du temps présent, mais également riche et touchant quand nous approchons l'intimité du célèbre écrivain. Nous sommes heureux de le voir reprendre espoir et rependre la plume. Je crois que lors de ma prochaine déprime, j'irai faire un petit tour à Concarneau.

NLB